Challenge IDF piste Brétigny

Pour la première étape du challenge IDF 2018/2019, nous avons eu une belle grosse délégation du club qui a fait le déplacement.

Ce fut le baptême sur piste (virages relevés) pour la majorité de nos patineurs (seuls Maïa, Ugo et Yan connaissaient ce type de structure). Baptême de feu encore plus important pour Laszlo, qui lui, découvrant le roller de course depuis septembre, participait à sa première compétition de roller. Nous avons donc eu pas moins de neuf patineurs sur une épreuve d’IDF, ce qui est une première (félicitations à tous pour avoir eu le cran de venir affronter la piste).

La journée a commencé le matin, avec en préambule de cette compétition, un stage ligue IDF (nos patineurs ont été aimablement conviés à y participer, merci Martine Campoy et toute l’équipe dirigeante de la ligue IDF pour leur aide constante). Travail en peloton (à vive allure m’ont indiqué Maïa, Ugo et Kéo), travail technique, relais ont été au programme, Ugo y ajoutant une petite chute, anodine au départ, mais qui l’a finalement privé de la compétition de l’après-midi (rien de grave pour autant).

Au programme de cet après-midi de course, vitesse (deux manches plus finale) et fond (une seule course).

Pour Laszlo, qui vivait là sa première course, tant en tant que coureur que spectateur, sa participation en catégorie découverte a été un vif succès : il a remporté tout simplement toutes les courses auxquelles il a participé. Une première manche un peu hésitante en vitesse, qu’il remporte sur la ligne malgré tout, puis ensuite, de plus en plus d’assurance pour ne plus être inquiété. Il ramène ainsi la seconde victoire de l’histoire du club (la première revenant à Mickaël et Tophi aux 6H de Beauvais, catégorie Duo). Bravo Laszlo, super journée pour toi, mais il va falloir bosser pour passer vite dans la division supérieure, celle des coursiers confirmés.

Flora, chez les benjamines nous a sorti des courses solides (même si certains départs ont été faits au ralenti, peut-être pour mieux passer à la caméra !!!). Elle progresse, encore et toujours et monte doucement dans la hiérarchie des patineuses de sa catégorie. Plus d’expérience, plus de force et de tactique, elle a clôturé sa journée par une belle victoire sur sa course de fond (groupe B) acquise avec une belle maitrise de la situation durant la course et une dernière ligne droite de feu !

Maïa, maintenant cadette première année a pris part à des courses (tout comme Flora) mixtes. Pour une fille, première année, la mission de briller en course était difficile. A défaut d’être ce jour-là très forte sur les patins, elle a fait preuve de courage en se donnant à fond sur toutes ses courses. La maitrise de la piste et son sens tactique lui ont permis de nous sortir de belles courses et elle aussi a valorisé les couleurs du club. Avec Laszlo et Flora, nous avions ce jour-là une belle équipe de jeunes unis et soudés (partages d’expériences, échauffement, encouragement). Une super attitude pour ces trois-là qui vont nous éblouir cette saison (je l’espère en tout cas fortement).

Kéo découvre la piste, avec ses virages relevés et ses particularités. La catégorie Absolu est composé de jeunes qui ont les dents longues. Difficile dans ce contexte de réussir à se faire une place, surtout quand les sensations d’accroche sont absentes. La priorité étant de rester debout, Kéo n’a pas pu s’exprimer pleinement, subissant les courses et l’agressivité de ses adversaires (la guerre du placement, beaucoup de mouvements de main, de trajectoires compliquées). Il s’en sort toutefois avec les honneurs, car dans la catégorie reine, il est toutefois loin d’être ridicule. Une belle expérience, pour beaucoup d’apprentissage. Rouler dans de telles conditions nous est impossible à l’entrainement, et cela se ressent vite en compétition.

Yan, le plus expérimenté du groupe sur ce genre de piste a mis du temps à trouver ses marques (problème d’accroche de roues, les même que Kéo), surtout en vitesse. Lors de la course de fond, la course a été plus orientée vers l’avant, au contact des plus jeunes au sein desquels il est plus difficile de se faire une place. Tactiquement à contre temps durant toute la course, il s’adjuge la 4è place quand même grâce au « coffre » qui aide à bien finir les courses face aux jeunes qui coincent plus à ce moment clé de la course.

Xavier, qui lui aussi découvrait la course sur piste relevée est resté prudent sur cette journée. Ne pas revenir écorché est aussi une bonne idée. En difficulté sur la vitesse, il s’est rattrapé sur le fond en intégrant la petite finale où il a pu, avec Tophi, assurer une course avec le peloton à une très belle vitesse moyenne.

Tophi, aligné sur Xavier en terme de sécurité (et on ne va pas reprocher aux novices de la piste d’être prudent). Prudent, il a toutefois tout donné sur chacune de ses courses. Lui aussi, beaucoup plus à l’aise sur la course de fond, il a mis à mal ses adversaires avec sa volonté inébranlable, pour aller jouer le haut du classement sur cette course.

Enfin, pour finir le tour de notre belle délégation, venue en nombre, Dominique, du haut de son âge commençant par un 6, a eu son légendaire sourire rivé sur les lèvres. A son niveau, sans prendre de risques, il a lui aussi découvert la piste, et ses jeunes impitoyables ! Il a fait son bonhomme de chemin, n’ayant eu la chance d’avoir d’adversaires à son image, son niveau. Dominique a fait ses courses, et là un bien bel exemple de sportivité, puisque pour lui, il n’y avait rien d’autre à gagner que le plaisir de rouler sur piste. Dominique, supersonique… !


Photos courses - Photos stage - Video

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir