Indoor du Beaujolais

Comme c’est devenu maintenant une tradition, une délégation du club est allée participer à l’indoor du Beaujolais, organisé par notre ami Benoit Thiébault du CPBB.

L’indoor du Beaujolais, c’est celui qu’il ne faut pas manquer, avec une formule Absolu qui permet de réunir un maximum de patineurs sur un même format de courses, et donc offrant à ces derniers la possibilité de courir avec des gens de son niveau, et donc de prendre un maximum de plaisir, avec comme récompense finale le Beaujolais Roller Show mis en place par Boris Dufour.

C’est donc sur un beau parquet que s’est déroulée l’épreuve (cela reste toujours un grand plaisir que de rouler en salle sur cette surface). Maïa, Ugo et Yan, participaient tous dans la catégorie Absolu, et était donc adversaires d’un jour dans cette compétition comptant 5 épreuves et 78 participants, dans un format omnium.

Sur le tour lancé, Maïa réveillait une blessure à la cuisse survenue lors du dernier entrainement (jeudi dernier). Son classement la positionne en groupe D (le A étant le meilleur). Ugo se positionne lui en groupe A, et débute donc parfaitement sa journée : il est à la lutte avec les meilleurs patineurs (et le niveau de ce groupe est très relevé). Pour Yan, ce sera le groupe B. A noter que les chronos réalisés par nos patineurs sont semblables à ceux réalisés dernièrement à l’entrainement, donc, la logique sportive est respectée, pas de mauvaise surprise.

La deuxième épreuve est la vitesse, avec comme première course la demi-finale. N’étant pas spécialistes de la vitesse (un point à travailler encore), tous nos patineurs se sont retrouvés en petite finale de leur groupe. Attention, les deux derniers de ces courses seront reversés dans le groupe inférieur. Maïa et Ugo gardent leurs places dans leurs groupes respectifs, quand Yan, empêtré dans les accrochages du départ s’est vite retrouvé à terre, cédant ainsi sa place dans le groupe B. A l’issue de cette course, Maïa a jeté l’éponge, la douleur à la cuisse étant de plus en plus forte. Elle n’a plus qu’à bien se soigner pour être prête sur les prochaines échéances.

Troisième course, demi-fond (10 tours). Course ultra rapide (comme de la vitesse, mais en un peu plus long). Là encore, Ugo fait bonne figure et défend très bien sa place dans le groupe élite. Les courses vont vite, sont dures, mais il se bat et reste toujours en vie de ce groupe. Il fait bel et bien partie des 10 meilleurs patineurs du jour ! Pour Yan, encore un départ accroché, à la lutte en permanence. Terminant deuxième de la course derrière Léontine Thiébault (presque une équipière, avec une tenue tellement semblable à la nôtre), il remonte au sein du groupe B.

Quatrième course, le fond (20 tours). Ugo se bat comme un beau diable pour suivre le rythme très soutenu, encore et toujours, poussant le luxe d’aller également au combat avec ses rivaux directs. Là encore, il a sorti une grosse course pour conserver sa place parmi les meilleurs, et restant toujours à l’abri des deux dernières places synonymes de relégation. Il sera donc de la partie chez les champions pour la dernière course, réussissant le petit exploit de rester durant l’intégralité de l’épreuve en groupe A (ce que nous n’avions encore jamais réalisé auparavant). Yan en groupe B se bat dans une épreuve qui convient mieux à ses qualités. Après un départ poussif, c’est la remontée régulière, qui assure sa position au sein du groupe B. Ainsi, Ugo et Yan n’auront jamais été en confrontation directe !

Pour l’élimination, il est question de parcourir 10 tours « à vide », pour le fun (et la fatigue)… Ensuite, élimination tous les 3 tours jusqu’à ce qu’il ne reste que 3 coureurs pour le sprint final. La gagne se joue donc en 39 tours… Ugo, malgré ses excellentes performances n’ira pas jusqu’à la gagne, mais avec une très belle 8è place, il aura acquis beaucoup d’expérience ce week-end et pris du rythme pour les échéances à venir. Il est dans le coup, et c’est l’excellente nouvelle du jour. Bravo à lui, car il termine, finalement, à la 9è place de cette compétition. Yan en groupe B est dans une situation un peu plus favorable (le niveau est moins relevé que pour Ugo), et le petit ton en dessous de la vitesse de la course rend celle-ci encore très accrochée, avec beaucoup de placements et bousculades en tous genres. Notre président remonte doucement au fil des tours vers la tête de course, pour venir, à mi-course, se placer à la seconde place, derrière Léontine (encore une fois !). L’enchainement des tours étant favorable à notre coach plus endurant que très rapide, il reste en bonne position pour disputer la victoire de cette course à Léontine, qui aura finalement le dernier mot. Ce sera top 20 pour Yan à l’arrivée, et la deuxième place chez les vétérans.

Résultats donc très positifs pour nos patineurs sur cet indoor du Beaujolais (on déplorera la blessure de Maïa). Place ensuite au Beaujolais Roller Show, indoor de nuit, version discothèque, avec un panel de tops patineurs français pour un magnifique show, qui a mis le public debout. La mise en scène était réglée aux petits oignons, et ce fut un vrai régal.

Merci Benoit, merci Boris, Merci Valentin, et merci aussi à ceux qui ont rendu cette superbe journée possible, organisateurs, patineurs, public, sponsors… Une journée de roller pas comme les autres.

Une journée de roller comme on les aime (et que l’on aimerait avoir plus souvent).


Photos course - Photos show

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir