Interzone Dijon décembre 2018

La première manche de qualification pour le championnat de France indoor est la première échéance majeure du club. En effet, discipline préférée d’un certain nombre de nos patineurs, elle représente le premier moment chaud de la vie du club.

Flora, Maïa et Ugo sont nos trois patineurs en lice cette année pour tenter de décrocher leur qualification dans la zone Est.

Pour Flora, Benjamine 2è année, faisant partie des plus âgées de sa catégorie et qui commence à avoir de l’expérience sur ce genre de courses a une vraie carte à jouer. Toujours prudente, elle affiche, tant en vitesse qu’en fond une belle régularité. Loin des toutes meilleures, elle assure tout de même l’essentiel en se plaçant 5 – 6 sur ces courses, ce qui avec 9 participantes, la positionne qualifiable pour l’instant. Il faudra toutefois hausser le niveau pour assurer de meilleures places sur la 2ndemanche pour se mettre à l’abri d’une chute ou autre mauvais coup du sort. Une jolie prestation qui doit être confirmée pour pouvoir aller enfin plonger dans le grand bain national au mois de mars à Beauvais. On compte sur elle pour décrocher sa première qualification lors du second interzone.

Pour Maïa, cadette première année, c’est un peu difficile, étant une des plus jeunes patineuses de cette nouvelle catégorie. Un ton en dessous des meilleures (le niveau est assez relevé avec des patineuses qui jouent régulièrement les premières places nationales), elle se place tout de même comme l’une des meilleures dans le second peloton. Des courses propres et régulières lui permettent de prendre la 8è place, tant en vitesse qu’en fond. Là encore, la qualification est à portée de main. Il faut maintenir, voire hausser un peu le niveau pour espérer être du voyage à Beauvais début 2019. Rien n’est gagné, mais rien n’est perdu, et tout comme Flora, l’état d’esprit et la conviction sont là, et il faut garder ce cap.

Ugo quant à lui débarque cette année dans la cour des grands, c’est maintenant le haut niveau, dans la catégorie reine, regroupant les juniors et seniors. Un des plus jeunes, mais, qui cette année roule enfin décomplexé. Les bons résultats des compétions du mois dernier se confirment vite : il est dans le coup, à la lutte près des cadors de la catégorie. Le tournoi de vitesse qui n’est pas trop son fort habituellement a payé, et la grosse bagarre entre les plus forts, conduisant à certaines chutes lui ont ouvert la porte de la petite finale. Petite finale où il existe, lutte et se bat pour terminer 4è, classé à la 10è place de la vitesse (sur 23 participants). Jamais telle performance n’avait été atteinte par le passé. Il ne reste plus qu’à valider ce résultat sur le fond, qui va finalement devenir plus compliqué que prévu. Il s’est fait repérer par ses adversaires, qui pour certains ne sont pas avares de petits coups tordus, qui mettront un terme prématuré à sa première série, avec une chute qui annihile une course pourtant prometteuse. Sur la manche deux, dans la continuité des efforts consentis préalablement, il décroche la 4è place. Ce sera insuffisant pour se hisser en grande finale (à ce niveau, une chute est lourde de conséquences). Sur sa petite finale, Ugo peut malgré tout sauver les meubles, car dès les premiers tours, il est évident que la gagne est tout à fait envisageable. C’était sans compter sur quelques comportements peu reluisants, et après s’être bien fait tassé contre la balustrade lors d’une tentative de dépassement par l’extérieur, il s’est fait descendre deux virages plus loin par le même coureur. C’en est fini, il sera classé dernier du fond. C’est là une très grosse désillusion, car cette année, l’attitude est là, et il n’a jamais été aussi fort, aussi proche des meilleurs que dans cette catégorie absolue des plus relevées. Toutefois, sa bonne prestation en vitesse lui permet de se maintenir en vie. Il garde ses chances de qualification. Il a son destin en main, car présente un niveau de compétitivité suffisant pour pouvoir tirer son épingle du jeu sur la seconde manche. Il lui faut juste retrouver la motivation qui va bien.

Le bilan et donc plutôt positif pour nos coureurs à l’issue de cette première manche de qualification. Tous les espoirs sont permis pour nos trois patineurs, à qui il ne reste plus qu’à terminer le travail.


Photos

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir