Marathon International de Dijon 2018

La manche de coupe du monde de marathon roller se déroulant à Dijon est l’occasion d’une grande fête du roller. Durant tout le week-end, aux allées du parc, on vit rollers. Un village regroupant des stands des plus grandes marques de la discipline, des stands d’animations sur le thème du roller, et une grande journée de courses, ponctuée par l’épreuve reine, le marathon élite, comptant pour la coupe du monde de la spécialité.

Donc le samedi, c’est après-midi détente, flâneries au sein du village, et rencontres avec beaucoup d’amis patineurs, avant de prendre part à la randonnée roller dans Dijon, préambule d’un repas en équipe au cœur de la ville.

Dimanche matin, retour aux affaires plus sérieuses, c’est jour de course pour Ugo, Ludo, Yan, Xavier et Dom sur le semi-marathon (21.2km, 10 tours de circuit), ainsi que pour Flora et Maïa pour la course des benjamins sur 4 300m (soit deux tours de circuit).

La journée commence par une installation en douceur mais matinale, afin de pouvoir encourager nos amis rémois (entre autres) sur le marathon vétéran : nos camarades du RPV occupaient avant le départ de l’épreuve les deux premières places du classement provisoire de la coupe de France, et devaient donc assurer une belle course pour préserver cette position.  Ainsi, dès le départ donné, Christophe et Benoit n’ont pas manqué de répondre présents, menant le peloton bon train et animant la course avec de nombreuses attaques. Cette fois encore, c’est Christophe qui réussit à s’extraire de la meute, pour finir la course en solitaire. Seconde victoire pour lui de la saison. Benoit, qui aura tout tenté, terminera 6è de la course, et 3è vétéran 1. Le ton de la journée est donnée : les champenois, et plus particulièrement les marnais, ont décidé de briller cette année à Dijon !

Maintenant, place aux patineurs d’Epernay Roller Sport, qui seront donc 5 au départ de ce semi-marathon qui compte 156 partants. Un départ rapide, mais pas trop, dégage après un demi-tour un peloton d’une vingtaine de coureurs, dont font partie nos deux meilleurs coureurs, Ugo et Yan. Derrière, chacun essaie de trouver sa place, de se trouver un peloton pour pouvoir rouler à l’allure qui est la sienne et pouvoir faire ainsi une bonne course, avec un bon chrono à la clé (et une bonne place aussi !!!). Quelques tours encore, et Dominique continue sa route solitaire, ne trouvant pas d’autres patineurs avec qui s’allier (trop ou pas assez rapides). Ugo, qui était parfaitement positionné dans le groupe de tête qui s’écrème doucement au fil des accélérations, ne peut y défendre sa place : une récente blessure au talon associée aux vibrations du macadam limite sa poussée, et l’oblige à baisser de rythme. Du côté de Xavier et Ludo, c’est l’entente parfaite, nos deux équipiers se sont trouvés en course et roulent ensemble en assurant un rythme soutenu en se relayant régulièrement. Dom, de son côté poursuit sa course solitaire. Aux deux tiers de la course, le peloton de tête n’existe plus : trois hommes se sont détachés (dont Boris Dufour), et Yan est sorti en solitaire du groupe de poursuivants pour tenter de rallier seul l’arrivée. Ugo se fait reprendre par Xavier, et Ludo n’a pu suivre le rythme de ce dernier, qui ne cesse de progresser cette année. Dominique est lancé pour sa part pour finir seul sa course : pour lui, il aura été question d’un contre la montre. Au final, Yan, qui se sera fait reprendre par un de ses poursuivants à 100m de la ligne s’adjugera malgré tout la 4è place de la course, synonyme de podium (3è des plus de 20 ans), Xavier terminera quant à lui deuxième coureur du club à la 42è place, juste devant Ugo, 43è, qui a bien souffert pour rallier l’arrivée mais qui aura eu le mérite de ne pas abandonner malgré la douleur intense. Ludo franchira l’arrivée une quarantaine de secondes plus tard, 52è, et notre aîné, le doyen de la délégation sparnacienne, franchit la ligne d’arrivée en 75è position, dans la première moitié du classement, en 51’19’’, soit une progression de deux minutes par rapport à l’an passé.

Pour le club, c’est une très belle performance d’équipe, ponctuée par le podium décroché par le coach. Les champenois sont dans la place !!!

Il ne reste plus qu’à nos deux benjamines de bien terminer la journée, et montrer que leurs entrainements, encore difficiles la semaine dernière, ne servent pas à rien. Là encore un départ rapide à l’avant de la course, et Maïa n’arrive malheureusement pas à accrocher la tête de course, étant juste derrière le peloton, en qualité de première poursuivante, seule contre tous. Flora la suit, une petite dizaine de secondes derrière. Nos deux patineuses roulent vite. L’écart avec l’avant s’agrandit, mais elles défendent très chèrement leur place (Maïa est 3è benjamine, Flora 5è). Dans la dernière ligne droite, alors qu’il n’y a pas de réelle menace, Maïa poursuit son effort, violent vu la grimace qu’on peut lire sur son visage. Elle va au bout des choses aujourd’hui. Flora elle, a dans le viseur, sur cette fin de course la 4è place. Après une très belle remontée, c’est tout simplement au sprint que la 4è place de la catégorie se joue… Et les deux patineuses ne lâchent rien : on assiste à un très beau duel sur cette arrivée, et malheureusement, pour pas grand-chose, Flora verra la 4è place lui échapper. Nos deux jeunes filles se sont battues, à fond, et c’est ce qu’il faut retenir. Cette dernière course pour le club s’achève sur un nouveau podium, le deuxième en autant de courses. Ramener deux podiums de Dijon, ce n’était pas vraiment prévu au départ, et c’est une surprise que l’on ne boudera pas. Encore un(e) champenois(e) sur la boîte ! Quelle belle journée ! Il ne reste plus, pour tous, qu’à profiter du spectacle offert par les élites sur le marathon WIC. Là encore, nous n’avons pas été déçus.

Site Roller Marathon Dijon - photos