6H de Paris

C’est sous un grand soleil que quatre de nos patineurs sont allés représenter les couleurs du club sur l’épreuve des 6H de Paris (certainement le plus gros 6H de France, voire d’Europe).

Dom et Anthony, associés en Duo et Mickaël et Yan (associés à Olivier Lebret, Chartres Rollers) en équipe vétéran se sont présentés au départ avec des objectifs différents : assurer une bonne perf pour le « duo de choc » et jouer la gagne chez les vétérans pour les deux autres.

Sur un parcours traversant le bois de Boulogne, fortement ombragé, avec quelques virages un peu techniques, nos compétiteurs se sont fait une petite frayeur dès l’échauffement : la balayeuse à répandu de l’huile sur le sol dans le premier secteur boisé. La zone est extrêmement glissante et ne laisse présager rien de bon. L’équipe organisatrice, très réactive, a décalé le départ de 30 minutes afin de tenter de régler le problème. Malgré la côté impossible (on n’enlève pas de l’huile sur du goudron comme cela), tout a été mis en œuvre pour sécuriser la zone et donner le départ. Les patineurs ont d’ailleurs été très prudents sur ce secteur, et aucun incident n’aura eu lieu à cet endroit.

Avec un départ à la « Le Mans », il ne fallait pas se manquer pour l’équipe vétéran, qui misait déjà gros sur le départ, qui fut confié à Yan. Mission accomplie dans les règles, puisque l’équipe comptait déjà une confortable avance à l’issue de la première salve de relais, et évoluant avec le peloton de tête, essentiellement composé d’équipes Duos, dont le niveau était assez impressionnant (les cinq premières places du classement général final seront occupées par des Duos, avec des vitesses moyennes élevées).

Du côté de nos Duos à nous, tout se passe bien, le départ s’est passé sans encombre, et nos deux chalonnais évoluent à bonne vitesse très régulière, sans anicroche. Le seul regret les concernant est qu’ils rouent seuls, toujours seuls.

Le temps passe, le soleil chauffe et use les organismes tout comme le parcours, finalement très rapide : c’est plaisant mais fatiguant ! Nos vétérans assurent l’essentiel en prenant un tour à leurs rivaux directs, et n’ont plus maintenant qu’à gérer le reste de la course, ce qui ne sera pas si aisé que cela, puisque l’équipe de tête est composée de trois patineurs, avec face à eux deux équipes de cinq patineurs, qui collaborent ensemble.

Qu’à cela ne tienne, ni nos Duos, ni nos vétérans ne faibliront vraiment et termineront cette course sur un bon rythme, terminés « rincés » mais en ayant tout donné. Pour les deux équipes, c’est une belle victoire : sur le podium (pour les vétérans) et morale pour les autres (duo), car tous ont assuré une magnifique course (la moyenne d’âge de 55 ans du duo ne permettait pas de jouer la tête du classement duo), avec des vitesses moyennes records, et un engagement de tous les instants.

Encore une belle aventure collective, qui se solde par de très bons résultats.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir